«C’est comme les femmes, il faut taper dessus» : un professeur fait scandale

Un professeur de sciences politiques à l’université de Lille 2 est sous le feu des critiques à cause de propos sexistes tenus en public. Comme l’ont rapporté plusieurs élèves en première année de licence, leur enseignant a choqué l’auditoire lors d’un cours mardi matin.

Tout part d’un micro

Un des étudiants a raconté ce qui s’est passé sur Twitter : « Mon enseignant arrive, s’installe, et essaie de faire fonctionner le micro. Il n’y arrive point ». Le professeur déclare alors : « C’est comme les femmes, il faut taper dessus ». Certains élèves, outrés, se sont levés pour quitter la salle en guise de protestation. « Ça, c’est les féministes qui se lèvent (…). Ça ne me dérange pas tant qu’il n’y a pas des Femen, manquerait plus que ça… Enfin quoique ! », continue l’enseignant.

Une enquête en cours

D’après la classe, le professeur aurait tenté de s’expliquer à la fin du cours, jugeant que son humour était incompris. Une justification pas suffisante pour l’Union nationale des étudiants de France qui a publié un communiqué mercredi. « De tels comportements ne peuvent qu’entraîner une condamnation sans équivoque de la part de la présidence de l’Université », est-il écrit. « Une enquête est actuellement en cours et l’enseignant concerné sera immédiatement convoqué ».