L’édition 2018 de l’appel de recherche Make Our Planet Great Again est maintenant ouverte

L’Accord de Paris sur le changement climatique de 2015 pose des défis uniques pour la science car les Parties ont reconnu «la nécessité d’une réponse efficace et progressive à la menace urgente du changement climatique sur la base des meilleures connaissances scientifiques disponibles». Cela inclut les défis liés à:

  • Système de terre,
  • Changement climatique,
  • Transition énergétique

Ces défis sont complexes et entrelacés par nature. Si une compréhension approfondie du système terrestre est obligatoire, des questions clés telles que la santé mondiale, la nourriture, l’eau et l’énergie doivent être étudiées de manière écologique, biologique, environnementale, sociale, technologique et économique pour caractériser les mécanismes en jeu. . Les objectifs ultimes devraient être de proposer des stratégies d’atténuation et d’adaptation pour les sociétés, telles qu’elles sont envisagées dans les objectifs de développement durable des Nations Unies. Cela implique le développement de programmes de recherche de haut niveau, allant de projets de recherche fondamentaux à des projets axés sur des solutions, en réunissant des scientifiques ayant une ambition internationale.

Dans cet objectif et pour «faciliter la mobilisation, pour la protection de notre planète, de ceux qui souhaitent investir dans des projets, poursuivre des recherches, entreprendre des entreprises, rechercher des financements», le gouvernement lance un appel à des chercheurs non résidents qui souhaite développer en France, avec des partenaires français, des projets de recherche de haut niveau pour faire face aux changements globaux et climatiques. Trois thèmes principaux de la recherche sont prioritaires.

1. Sciences du système terrestre

La connaissance et le suivi des mécanismes physiques, chimiques, biologiques, écologiques et sociaux qui sous-tendent les changements environnementaux mondiaux et régionaux sont nécessaires. Ils comprennent une compréhension de la façon dont ces mécanismes ont interagi dans le passé et de la façon dont ils évolueront probablement à l’avenir, ainsi que des évaluations scientifiques pertinentes dans divers contextes allant de l’échelle mondiale à l’échelle locale. Les sujets comprennent:

  • Amélioration de l’observation du système terrestre et de l’attribution des changements environnementaux et climatiques, y compris les changements anthropiques.
  • Une meilleure compréhension des processus, des échelles d’interaction, des risques et des seuils.
  • Amélioration des activités de modélisation des systèmes terrestres complexes, de l’assimilation des données et de la prévisibilité.
  • Explorer les scénarios futurs

2. Changement climatique et sciences de la durabilité

Il existe des lacunes critiques dans les connaissances sur les moyens de relever les défis du développement durable dans le contexte des changements mondiaux et climatiques. Cela comprend la satisfaction des besoins fondamentaux d’une population humaine croissante dans un écosystème stressé et la façon dont les sociétés peuvent relever les défis mondiaux en matière d’environnement et de durabilité. Ces changements transformateurs sont multiples; ils sont liés à la santé humaine et au bien-être, à la démographie, aux stratégies économiques et à leurs associations avec la production et la consommation durables, l’urbanisation, les nouvelles technologies et processus, l’énergie et la gouvernance pour la durabilité globale. Les sujets comprennent:

  • Répondre aux besoins fondamentaux et surmonter les inégalités.
  • Gouverner et gérer le développement durable localement et globalement.
  • Gérer la croissance, les synergies et les compromis.
  • Explorer, comprendre et évaluer les voies de transformation et les problèmes du cycle de vie.
  • Développer, mettre en œuvre et promouvoir des technologies durables.
  • Développement de technologies de recyclage et de matériaux verts et recyclables.
  • Comprendre et évaluer les défis mondiaux en matière de santé et gérer les risques pour la santé et les actions liées aux changements environnementaux et climatiques.

3. Transition énergétique

La transition des combustibles fossiles vers des sources d’énergie innovantes sans carbone, associées aux stratégies de séquestration et d’utilisation du carbone, apparaît comme la solution actuelle pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre. Les sources d’énergie zéro carbone doivent être disponibles au bon moment et au bon endroit grâce à un stockage d’énergie efficace et abordable, ainsi qu’à des systèmes intelligents de gestion et de distribution. Dans l’ensemble, les concepts associés à la flexibilité des besoins démographiques / économiques et aux habitudes de consommation devraient être replacés dans la perspective d’une transition énergétique accélérée. Les sujets comprennent:

  • Des concepts et technologies innovants émergents pour la production, le stockage et la distribution massifs d’énergie.
  • Efficacité énergétique
  • Production et bioproduction économiquement, écologiquement et socialement viables de matières premières bio-sourcées.
  • Approche systémique de la transition énergétique incluant les défis économiques, écologiques et sociaux, et le développement et l’analyse de scénarios prospectifs.

TERMES ET CONDITIONS

1. Admissibilité

  • Les candidats doivent vivre dans un pays étranger depuis au moins 2 ans le 1 er janvier 2018.
  • Les candidats doivent avoir soutenu leur doctorat (ou l’équivalent) avant le 1 er janvier 2014.
  • Les candidats qui n’ont pas été informés d’un poste permanent dans l’un des organismes de recherche nationaux ou des universités au moment où ils soumettent le projet scientifique sont éligibles.
  • L’appel est ouvert à toutes les nationalités.

2. Durée

  • Le projet peut débuter en janvier 2019 pour une durée de 3 à 5 ans.

3. Agenda

Première étape: sélection sur les réalisations scientifiques

  • La sélection est un processus de soumission en ligne basé sur une invitation individuelle envoyée par le CNRS après son inscription sur le site internet CNRS-make our planet again.
  • La plate – forme de soumission sera fermé en mai 2018, le 31 e à midi (heure de Paris).
  • Pour cette première étape, les candidats seront avisés de la décision du comité au cours de la deuxième semaine de juillet.

Deuxième étape: sélection sur un projet scientifique

  • Au cours de la deuxième semaine de juillet, les candidats seront informés des processus de soumission et du calendrier organisé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).
  • Les résultats définitifs sont attendus fin décembre 2018.

4. Laboratoire hôte

  • Le projet de recherche doit être mené dans un laboratoire hôte français.
  • L’identification d’un laboratoire hôte n’est pas obligatoire à la première étape de sélection, mais est fortement recommandée. Une liste non exhaustive des laboratoires hôtes possibles peut être trouvée ici . Les candidats sont libres de contacter les laboratoires français travaillant dans les domaines de recherche ci-dessus. En cas de sélection sans laboratoire hôte identifié, le comité aidera le candidat à trouver le laboratoire le plus approprié pour mener à bien le projet de recherche.
  • Le laboratoire d’accueil doit être impliqué dans la conception du projet de recherche pour garantir le succès des meilleures conditions.

5. Financement

  • Le financement, étalé sur 3 à 5 ans, peut aller d’un million d’euros pour les jeunes chercheurs (de 4 à 12 ans depuis le doctorat) à 1,5 million d’euros pour les chercheurs expérimentés (plus de 12 ans d’expérience depuis le doctorat) ).
  • Pour les congés de maternité et de paternité, la limite pour les juniors / seniors peut être prolongée du nombre de congés réellement pris pour chaque enfant né avant ou après l’obtention du doctorat, à la demande du candidat.
  • L’organisation hôte devra fournir des ressources correspondantes au financement en espèces fourni par le présent appel.

Pour commencer la première étape, votre demande doit être remplie en ligne à l’aide du lien suivant: cliquez ici pour procéder à votre inscription

Texte complet de l’appel:
PDF - 154.4
Liste non exhaustive des laboratoires hôtes possibles:
PDF - 212.9ko

Date limite pour l’ achèvement de l’enquête  : 31 mai er 2018 à midi (heureParis)

Contact: 
Équipe CNRS MakeOurPlanetGreatAgain