Officiellement la fusion de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) et de l’université Paris-Sorbonne (Paris-IV)

C’est désormais acté : les conseils d’administration de l’université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) et de l’université Paris-Sorbonne (Paris-IV) se sont prononcés, le 20 janvier, en faveur de la fusion. A une très large majorité du côté de l’établissement de sciences et de médecine (23 voix pour, 5 contre), mais de manière serrée chez les élus de sciences humaines et sociales (19 pour, 17 contre).

Le projet de rapprochement, lancé en septembre 2015 par les deux présidents d’établissement parisiens, va aboutir à la création, au 1er janvier 2018, d’un mastodonte universitaire de 54 000 étudiants, aussi bien en médecine et en sciences qu’en lettres, langues, civilisations, arts, sciences humaines et sociales. Son nom sera « Sorbonne université ».

Le nouvel établissement sera composé de trois facultés plutôt équilibrées : une de lettres, langues et sciences humaines et sociales (21 000 étudiants), issue de l’actuelle Paris-Sorbonne, une de sciences et d’ingénierie (22 000 étudiants) et une de médecine (11 000 étudiants).

Début janvier, trois autres universités parisiennes ont acté un projet de fusion : la Sorbonne Nouvelle, Paris Descartes et Paris Diderot, pour le 1er janvier 2019 – avec l’université Paris-XIII (Villetaneuse) comme établissement associé.