Résidence d’Artiste et de Chercheur IIAC-EHESS, France

Ce programme a pour objet la création d’un échange interdisciplinaire et intergénérationnel entre l’exercice de la recherche et les pratiques artistiques sur la question de l’invention des formes de représentation à l’ère de la mondialisation. Sa première intention est de questionner la démarche conventionnelle de production de connaissances qui, dans l’ensemble, marginalise les arts, en leur qualité heuristique, dans les sciences sociales et les humanités. L’idée principale est de susciter des débats dans le cadre d’une collaboration entre les artistes et le monde académique. Nous rechercherons des réponses artistiques et intellectuelles aux tensions qui émergent dans le sillage de la mondialisation contemporaine.

Dans un tel contexte de mondialisation, où les biens et les personnes interagissent entre eux, artistes et intellectuels partagent le besoin d’élucider les contradictions de notre monde afin de mieux représenter et expliquer les nouveaux liens naissant entre les personnes et les objets. Ils s’accordent également sur la nécessité de sortir du confort intellectuel afin d’énoncer des propositions théoriques et méthodologiques inédites. Notre objectif est d’initier une collaboration entre le monde universitaire et les divers mouvements artistiques actifs en France et à l’étranger, avec pour ambition de discuter les méthodes et les discours académiques traditionnels à travers des échanges sur les thèmes des identités, des entités collectives, des individus, de la mobilité, du rôle social de l’argent et des sens du beau. Nous sommes particulièrement intéressés par les questions associées aux fractures émergeant de l’expansion occidentale et des formes d’opposition qu’elle rencontre à travers le monde. Notre hypothèse est qu’à la faveur de la mondialisation ces points d’interactions humaines prennent des formes inédites, dont l’exploration est propre à nourrir une (re)connaissance du nouveau monde qui s’invente sous nos yeux. Les créations artistiques, en tant qu’ « idées » et/ou « objets » à travers lesquels « le réel » est imaginé, représenté, reproduit, projeté, décrit, exploré, testé, éprouvé, etc., devraient jouer un rôle essentiel dans la (re)production des sociétés contemporaines et par conséquent, être à l’avenir plus centrales dans les pratiques académiques. La réflexion sur les formes sera considérée comme un outil minutieux d’interprétation dans la construction d’un système d’analyse, d’abstraction et de collection de données dans la recherche universitaire et l’enseignement.

Afin d’animer ce nouvel espace de dialogue, nous souhaitons y convier deux propositions complémentaires, l’une artistique et l’autre scientifique. Les candidatures sont individuelles, mais les deux lauréats devront effectuer leurs séjours dans la même période et s’engager à une collaboration intensive entre eux. Bien que les propositions soient individuelles, des candidatures conjointes (chercheur et artiste) peuvent être acceptées. Aucune discipline n’est privilégiée et, pendant leurs séjours, les deux invités participeront aux activités (séminaires, journées d’études et colloques) d’un environnement (Ehess, Paris) dynamique. Nous espérons que ces dialogues entre artistes et chercheurs aboutiront à la production de connaissances dans le domaine artistique et/ou scientifique. Les résultats de ce dialogue seront soumis au public. Nous encourageons particulièrement les candidatures venant des zones périphériques de la mondialisation.
Sont éligibles à ce programme tous les chercheurs ou artistes, sans conditions de discipline, d’âge, de sexe ni de pays d’origine. Dans cette première phase de sélection, les propositions sont recevables dans la langue du candidat. Toutefois, une connaissance pratique de l’anglais ou du français est nécessaire. Nous sommes également intéressés par des signalements de candidatures potentielles émanant de tierce personne.

La durée de séjour est de trois mois continu, de septembre à décembre 2018.

Le choix du thème et de la forme de l’expression de l’œuvre est de la responsabilité des candidats, mais le thème présenté devra être conforme à la thématique du programme.
Le programme versera à chaque lauréat sélectionné une allocation mensuelle.

Candidature et modalités de sélection

Le dossier de candidature doit comprendre:
•    Un texte conceptuel (3 pages maximum en format A4, interligne simple)
•    Une lettre de motivation (1 page en format A4 page)
•    Une courte biographie (pour les artistes et les chercheurs)
•    Une documentation sur les travaux artistiques antérieurs pour les artistes
•    Une liste des publications pour les chercheurs

Les dossiers incomplets ne seront pas examinés.
Dans le cas des signalements par une tierce personne, une lettre de présentation argumentée et une courte biographie accompagnée d’exemplaires de travaux/œuvres du candidat potentiel permettra au comité de sélection de considérer cette candidature et d’inviter le candidat à compléter un dossier.

Les candidatures peuvent être envoyées par courrier électronique ou par voie postale classique. Tous les dossiers de candidature doivent être envoyés exclusivement aux adresses suivantes :

Email :
[email protected]il.com
Adresse physique :
InventFormes-Carasso

Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC)
EHESS – CNRS UMR 8177
105 boulevard Raspail,
75006 Paris
France

La date limite de réception des dossiers est fixée au 30 avril 2018
Les résultats seront connus le 30 juin 2018
Le comité de sélection composé à parts égales d’artistes et de chercheurs en sciences sociales et dans les humanités désignera parmi tous les dossiers reçus deux lauréats, un artiste et un chercheur.
La décision finale sera faite après un entretien avec le candidat pressenti.

INFORMATIONS PRATIQUES

Date(s) limite(s)

  • Lundi 30 avril 2018 – 00:00
À télécharger

À consulter