Un rappeur offre deux bourses pour «étudiants noirs» à l’université de Cambridge

Stormzy, un rappeur anglais de 25 ans, célèbre notamment pour son titre «Big for your boots» aux 50 millions de vues, vient d’annoncer qu’il prendrait en charge deux bourses universitaires pour l’université de Cambridge l’année prochaine pour des étudiants de couleur. Il en ouvrira même deux supplémentaires l’année prochaine. Ces bourses comporteront les frais d’inscription à l’université, mais aussi un complément pour financer la vie de tous les jours.

 

«Si tu es brillant à l’école, ne pense pas que ton origine puisse t’empêcher d’accéder aux meilleurs établissements au monde, a-t-il notamment déclaré devant son ancien lycée de Croydon dans des propos rapportés par The Guardian. De mon côté mes professeurs m’ont toujours dit que j’étais destiné, si je le voulais, à aller étudier dans les meilleures universités. J’ai changé de voie pour travailler dans la musique, donc ça n’a pas été le cas pour moi. Mais je pense être un des rares dans mon cas à avoir toujours pensé cela possible. Quand les étudiants sont jeunes et brillants, il faut qu’ils aient cette idée en tête.»

Lui-même aurait pu accéder aux sommets académiques si l’on se fie à son carnet de notes. D’après le Guardian, Stormzy avait eu six A*, la meilleure notation outre-Manche, lors de sa dernière année au lycée. «Mais je n’ai pas si bien réussi mon A-Level (l’équivalent du baccalauréat au Royaume-Uni, ndlr)» a-t-il assumé.

«J’ai toujours pensé qu’Oxford était meilleure que Cambridge»

S’il n’y a jamais étudié, Stormzy a pourtant connu l’une des plus grandes universités au monde: Oxford. En 2016, il y avait été invité comme intervenant et avait déclaré: «C’était mon rêve de venir à Oxford pour y étudier les sciences politiques. J’ai d’ailleurs toujours pensé qu’Oxford était meilleure que Cambridge.» Il aurait donc, depuis, changé d’avis.

 

Ce n’est pas une première pour le rappeur originaire de Croydon, dans le sud de Londres. L’an dernier, il avait déjà participé à hauteur de 9000 livres à une levée de fonds sur Internet pour permettre à un jeune du sud-ouest de Londres d’aller étudier à Harvard. Il n’est d’ailleurs pas la seule star à s’intéresser de près à l’éducation des jeunes de quartiers populaires. Ainsi, le rappeur américain Jay-Z ou sa consœur Nicki Minaj avaient déjà lancé le mouvement.

 

Source : http://etudiant.lefigaro.fr/article/un-rappeur-lance-une-bourse-pour-etudiants-noirs-a-l-universite-de-cambridge_1ebbf42a-a162-11e8-bebd-9680eb8f985a/