À 7 ans, Ryan Hickman a permis le recyclage de 200 000 bouteilles et boites de conserve !

Ryan Hickman n’a que sept ans. Pourtant, ce qu’il a déjà réalisé, peu d’adultes peuvent s’en vanter ! Grâce à son sens de l’écologie, à une étonnante détermination et à un enthousiasme communicatif, ce petit garçon a permis le recyclage de 200 000 bouteilles et boites de conserve ! Une stratégie gagnante qui, par-dessus le marché, lui a permis de récolter 10 000 dollars fort bien dépensés ! Retour sur une initiative aussi mignonne qu’utile.

Ryan Hickman habite le comté d’Orange, en Californie. Sa belle aventure a commencé quand il avait trois ans. Cette année-là, son père l’emmène visiter le centre de recyclage local (une excellente idée) et, aussi étonnant que cela puisse sembler, cet événement suscite chez lui une vocation inattendue…

Source : Ryansrecycling

Depuis ce jour, ce petit garçon n’a plus qu’une seule idée en tête : amasser un maximum de bouteilles et de boîtes de conserves vides. Au fil des jours et des années, il optimise sa méthode, distribuant notamment des sacs de collecte à ses voisins, à la famille et aux amis des parents…

Encouragée par le bouche à oreille, l’initiative de Ryan Hickman fait rapidement le tour du quartier et tout le monde se prend progressivement au jeu.

Aidé par ses parents, le jeune écolo centralise les « dons » et se charge lui-même de les nettoyer avant de les apporter au centre de recyclage. Ainsi naissait la Ryan’s Recycling, sa propre entreprise !

Source : Ryansrecycling

Au bout du compte, grâce à lui, 22 000 kg de déchets ont ainsi été recyclés, soit environ 200 000 bouteilles et boîtes de conserve ! Pas mal, non ? Une performance qui lui a permis de recueillir environ 10 000 dollars (soit 9 375€).

Mais ce n’est pas tout. Alors qu’il aurait pu tout garder dans sa poche, Ryan Hickman a profité de cette somme pour faire un don de 1 624 dollars à des oeuvres charité (le reste étant mis de côté pour financer ses études futures)…

Source : Ryansrecycling

Lucide, le gamin s’est confié au Capistrano Dispatch, le journal local :

« Recycler, c’est bien. Ça fait gagner quelques dollars et ça évite que les oiseaux meurent ou tombent malade en mangeant nos déchets. »

Mine de rien, en une phrase toute simple, le môme résume ce qu’on espère tous être l’économie de demain : une économie sensée, solidaire et profitable à tous. Plutôt bien vu.

Bref : un bon gars, sensible à l’environnement, motivé, entreprenant et généreux. Voilà qui devrait donner des idées aux autres… et pas seulement aux enfants !

Source: http://positivr.fr