La police de Dubaï s’équipe de motos volantes

Le futur que nous propose depuis des décennies Hollywood n’a jamais semblé aussi proche. Hoversurf, une entreprise américaine, vient d’ouvrir les précommandes pour son Hoverbike, une moto volante qui avait fait sensation lors de sa présentation. La police de Dubaï en a déjà acheté quelques exemplaires.

Le prix de l’engin: pas moins de 150.000 dollars (soit un peu plus de 130.000 euros), dont 10.000 dollars d’acompte. Certes, c’est cher, mais la vitesse de pointe de l’Hoverbike S3, avec ses quatre hélices horizontales faisant penser à un drone, culmine tout de même à 100 km/h…

L’an dernier, la firme californienne avait bénéficié d’un sérieux coup de pub lorsque la police de Dubaï avait annoncé son intention de s’équiper de ces motos volantes. Les policiers de l’émirat – deux équipes viennent de commencer leur entraînement – doivent composer avec l’autre petit défaut de l’engin: son autonomie. De 10 à 25 minutes à peine en mode “moto”, 40 en mode “drone”. Et il faut près de trois heures pour recharger la batterie de cette petite bestiole de 114 kilos. Pour des raisons de sécurité, l’altitude est en plus limitée à 5 mètres.

La police de Dubaï a récemment indiqué à CNN espérer voir voler ses Hoverbikes dans le courant de 2020. Jamais à court d’idées, elle entend également se munir de véritables “robocops” en 2030.

Une vidéo a été publiée sur Youtube le mois dernier montrant un officier émirati au guidon d’un Hoverbike S3.

Leave a Reply