Poste de chercheur postdoctoral de 4 ans à l’Université d’Helsinki, Finlande

L’Université d’Helsinki est la plus ancienne et la plus grande institution d’enseignement universitaire de Finlande, une communauté scientifique internationale de 40 000 étudiants et chercheurs. Dans les classements internationaux des universités, l’Université d’Helsinki se classe généralement parmi les 100 meilleures. L’Université d’Helsinki cherche des solutions aux défis mondiaux et crée de nouvelles façons de penser pour le meilleur de l’humanité.

La faculté des arts de l’Université d’Helsinki ( https://www.helsinki.fi/fr/faculty-of-arts ) est la plus ancienne institution d’enseignement et de recherche en sciences humaines en Finlande et la plus grande en termes de structure et disciplines. C’est également une communauté internationale importante qui encourage la recherche, l’éducation et les interactions culturelles.

La Faculté des arts invite les candidatures au poste de

CHERCHEUR POSTDOCTORAL

pour une période déterminée de quatre ans à compter du 1er janvier 2019 (ou comme convenu) afin de contribuer au sous-projet Migration et au récit de l’Europe en tant qu ‘«espace de liberté, de sécurité et de justice» du Centre d’excellence en droit , Identité et récits européens (EuroStorie, www.eurostorie.org ).

Le Conseil de l’Europe fait partie du centre d’études européennes du département d’études politiques et économiques de la faculté des sciences sociales. Le CdE a pour objectif de lancer une nouvelle enquête de troisième génération qui explore de manière critique l’émergence de récits de l’Europe en tant que réponses aux crises du XXe siècle et comment ces récits ont façonné les idées de justice et de communauté en Europe. Il étudie les histoires fondamentales qui sous-tendent l’idée contestée d’un héritage européen commun en droit et en culture, telles que les notions d’état de droit, d’égalité, de tolérance, de pluralisme et de rejet du totalitarisme, et leur pertinence pour les débats d’actualité sur l’identité et l’histoire. .

Le sous-projet Migration et le récit de l’Europe en tant qu ‘«espace de liberté, de sécurité et de justice» constitue l’un des trois sous-projets du CdE. Le sous-projet aborde des sujets tels que le rôle des déplacements forcés au sens large dans la production de l’idée de l’Europe et, de manière plus abstraite, dans la génération de connaissances scientifiques et d’idées culturelles et politiques; l’idée de l’Europe et de la démocratie européenne, des droits de l’homme et de l’état de droit, émergeant de l’expérience des exilés, des réfugiés et des demandeurs d’asile historiques et contemporains; L’idée de l’Europe s’est développée dans les conditions du déplacement forcé par rapport aux récits officiels des documents d’orientation élaborés sous les auspices du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne.

QUALIFICATIONS

Le titulaire du poste doit être titulaire d’un doctorat dans l’une des disciplines correspondant au thème du projet (notamment le droit international des droits de l’homme, l’anthropologie, la géographie humaine), la capacité de mener des recherches scientifiques indépendantes et de posséder les compétences pédagogiques requises pour: la position. Le candidat doit de préférence avoir une solide expérience des méthodologies ethnographiques et postcoloniales. La période suivant l’achèvement du doctorat ne doit pas dépasser cinq ans, à l’exclusion des congés familiaux et des périodes d’absence équivalentes. Une personne nommée doit pouvoir apporter une contribution claire au thème du CdE et à son développement général, avec des chercheurs à temps plein, des post-doctorants, des professeurs invités, un doctorat. étudiants et étudiants diplômés travaillant comme assistants de recherche. Pour satisfaire aux exigences du poste en matière de recherche, le candidat choisi doit être présent physiquement sur une base régulière et participer activement aux activités de recherche et d’enseignement du CdE. Une personne nommée doit consacrer 2 à 5 mois de son temps de travail annuel à des projets communs au CdE, développer son propre agenda de recherche commun et contribuer à des tâches universitaires communes telles que l’enseignement, des séminaires et des travaux universitaires communs.

SALAIRE ET PÉRIODE D’ESSAI

Le salaire annuel brut d’un chercheur postdoctoral varie entre 41 000 et 50 000 euros, en fonction des qualifications et de l’expérience de la personne nommée. Il y a une période d’essai de six mois pour le poste.

Des services de santé et des prestations de retraite standard finlandaises sont fournis aux employés de l’Université.

COMMENT S’INSCRIRE

Veuillez soumettre votre candidature, avec les pièces jointes requises, par l’intermédiaire du système de recrutement de l’Université d’Helsinki, à l’aide du bouton Postuler au poste ci-dessous. Les candidats qui sont des employés de l’Université d’Helsinki sont priés de laisser leur candidature via le portail SAP HR.

Les candidats sont priés de joindre à leur candidature les documents suivants en anglais sous forme de fichier pdf unique:

1) Un curriculum vitae (maximum 4 pages). 
2) Une liste numérotée des publications sur lesquelles le candidat a inscrit en gras ses cinq publications clés à prendre en compte lors de l’examen. 
3) Une déclaration (maximum 2 pages) expliquant comment l’expertise du demandeur pourrait contribuer à la fois aux recherches effectuées au CdE et à ce sous-projet spécifique. 
4) Un résumé (max. 2 pages) des activités de recherche du candidat: recherche originale au niveau international, réseaux universitaires internationaux, coopération locale, obtention de financement de la recherche et expérience de la gestion de la recherche.

Instructions aux candidats à des postes d’enseignement et de recherche, s’il vous plaît https: //www.helsinki.fi/en/faculty-of-arts/faculty/instructions-to-appli … .

Leave a Reply